Archives de
Auteur : tro menez are

Sur les ondes de France Bleu Breizh Izel

Sur les ondes de France Bleu Breizh Izel

Dans le cadre de notre partenariat avec France Bleu Breizh Izel, ne ratez pas :
– la possibilité de gagner 5 pass pour famille de 4 personnes au Tro Menez Are en écoutant et participant aux jeux de France Bleu Breizh Izel en horaires aléatoires du 23 au 29/04/18 ;
– la semaine du 7 au 11 mai : participez au « Kouizz Breizh » (1 présélection par jour du lundi 7 au jeudi 10 mai) et gagnez peut-être, lors de la finale du vendredi 11 mai, 1 séjour une nuit pour 2 personnes en Gîte Solidaire à Boscornou à Locmélar.

Vous pourrez également bientôt entendre des membres de notre association vous parler de l’édition 2018 à Locmélar, sur les ondes de France Bleu Breizh Izel, dans « Breizh Storming » vendredi 30 avril à 19h ; et aussi dans le « Rendez-vous partenaires » et la « Balade du dimanche » : pour ces 2-là, on vous tient au courant pour les dates !

Et le 10 mai de 7h à 10h, une émission en direct de Locmélar vous racontera tout ce qui se passe sur site !

Peadra da bellgargañ / À télécharger

Peadra da bellgargañ / À télécharger

En attendant de nouvelles photos ou des nouvelles des sentiers, vous pouvez télécharger le formulaire de préinscription, le dossier de presse et la plaquette. La page de l’édition 2018, quant à elle, vous fournira toutes les informations détaillées sur la journée.
En ur c’hortoz fotoioù nevez pe keleier eus ar gwenodennoù e c’hallit pellgargañ ar follenn evit lakaat ho anv en a-raok, an teuliad evit ar c’hazetennoù hag ar blaketenn. Arabat disoñjal e roio pajenn 2018 an holl ditouroù diwar-benn an devezh deoc’h.
Petra nevez ? / Quoi de neuf ?

Petra nevez ? / Quoi de neuf ?

Le dossier de presse, la « phrase » de l’édition (c’est presque une leçon d’histoire à elle toute seule !), quelques photos des sentiers et des informations concernant les chanteurs et les musiciens qui animeront la fête : tout cela est à découvrir sur la page de l’édition 2018, qui sera encore enrichie régulièrement jusqu’au 10 mai (et au-delà, pour mettre quelques photos souvenirs du jour J quand même !)
An teuliad evit ar c’hazetennoù, ar « frazenn » (a c’hallfe bezañ graet « ur gwir gentel istor » anezhi !), un nebeud fotoioù eus ar gwenodennoù ha titouroù diwar-benn ar sonerien hag ar ganerien a zeuio da gas en-dro ar fest : kavet’vint ganeoc’h war bajenn TMA 2018 a vo pinvidikaet ingal betek an 10 a viz Mae (ha war-lerc’h, rak fotoioù an devezh ‘vo lakaet evit derc’hel soñj !)
Des nouvelles à presque 2 mois de l’édition

Des nouvelles à presque 2 mois de l’édition

Campagne Locmélar
Vue de Locmélar – Source : http://www.mairie-locmelar.fr/

Les préparatifs vont bon train, bien entendu, à deux petits mois de l’édition !

Le thème choisi pour cette édition est : « Locmélar, cœur du Pays Chelgen ». Pour en savoir plus sur ce thème, rendez-vous sur la page de l’édition 2018.
Vous y trouverez aussi, comme toujours, les informations générales sur le déroulement de la journée du Tro Menez Are et, bientôt, des nouvelles fraiches concernant les sentiers et animations en journée comme en soirée, des photos…
Vous pouvez déjà y télécharger le formulaire de préinscription.

Lennet en Telegram

Lennet en Telegram

15/11/2017 : Le Télégramme : Transmission du bâton de marcheur


Erwan Cloarec et David Queinnec, coprésidents du Tro Menez Are ; Pierre-Yves Moal, maire de Locmélar, et Véronique Péreira, maire du Cloître-Saint-Thégonnec (de gauche à droite)..

Vendredi, Pierre-Yves Moal, maire, avait convié au foyer communal, les élus de la CCPL et des communes avoisinantes, les organisateurs du Tro Menez Are et les responsables d’association, pour la remise officielle du « Bâton de marcheur ». En effet, Locmélar avec ses quelque 450 résidents est le site retenu pour la 30e édition du Tro Menez Are. Une manifestation d’envergure qui attire, chaque année, quelque 6.000 à 8.000 marcheurs. Pierre-Yves Moal, lui-même ancien président de l’association, sait de quoi il en retourne et a toute confiance en son équipe de préparation. Au-delà de la marche, c’est aussi un moyen de faire découvrir la commune, de permettre l’échange, la transmission du savoir, des coutumes et de la culture en parcourant le sentier d’un seul jour. La 29e édition s’étant déroulée au Cloître-Saint-Thégonnec, Véronique Péreira, maire, a transmis le symbole du Tro Menez Are, bardé de rubans colorés aux teintes des circuits à parcourir, à son homologue de Locmélar, lui souhaitant une aussi belle réussite pour cette édition qui aura lieu le jeudi 10 mai 2018.

Lire l’article sur le site du Télégramme / Lenn ar pennad-mañ war lec’hienn an Telegram

Le 10 mai à Locmélar

Le 10 mai à Locmélar

Au cours de l’assemblée générale, les membres du Tro Menez Are ont remercié la municipalité, les bénévoles et les associations.

Vendredi dernier, se tenait à l’école Diwan, l’assemblée générale du Tro Menez Are. David Queinnec (coprésident) a tout d’abord présenté le rapport moral. Il est revenu sur la 29e édition qui a eu lieu le 25 mai dernier, au Cloître- Saint-Thégonnec et a accueilli environ 7.400 marcheurs. La municipalité a été remerciée pour son accueil et son soutien. L’aide et la disponibilité de l’équipe technique municipale sont aussi à souligner. Tout comme l’implication des associations qui auront été d’une aide précieuse, sans oublier les quelque 350 bénévoles qui ont pris part à l’organisation. Le coprésident a ensuite remercié les divers partenaires dont l’implication est d’une aide vitale pour la réussite du Tro Menez Are.

Développement durable

Cette année aura vu la mise en place d’une nouvelle commission chargée du Développement durable. Elle a permis l’utilisation de gobelets consignés, l’installation de toilettes sèches et la mise en place d’une politique de tri des déchets. Le rôle primordial des parents d’élèves dans l’organisation a été rappelé. Il est vital pour le bon déroulement de la fête et la pérennité de l’école que chaque famille s’implique dans l’événement. Rozenn Le Bourdonnec (trésorière) a présenté le bilan financier, qui se révèle positif et a été validé. Céline Piriou a fait part de son intention de laisser sa place de coprésidente. Elle est remplacée par Erwan Cloarec. La 30e édition du Tro Menez Are aura lieu le 10 mai 2018, à Locmélar.

Lire l’article sur le site du Télégramme

7800 a valeerien ! / 7800 marcheurs !

7800 a valeerien ! / 7800 marcheurs !

Et voilà ! C’est fini pour le Tro Menez Are 2017 qui a été, une fois de plus, une belle édition. Nous (le Tro Menez Are et l’école Diwan de Commana) remercions les 7800 marcheurs qui nous ont fait confiance pour découvrir, dans une ambiance festive, la jolie commune du Cloître-Saint-Thégonnec et ses alentours. Vous trouverez quelques photos ici-même, mais aussi dans les quelques articles listés plus bas, à aller lire directement sur la page du Télégramme !
Rendez-vous le jeudi de l’Ascension 2018 à Locmélar !
Setu ! Echu gant Tro Menez Are 2017 a zo bet brav, ur wech ouzhpenn. Trugarekaat a ra Tro Menez Are ha Skol Diwan Kommanna ar 7800 a valeerien o deus bet fiziañs enno evit dizoleiñ kummuniezh kaer ar C’hloastr-Plourin ha tro-war-dro en un aergelc’h dudius. Kavout a reoc’h un nebeud fotoioù da zerc’hel soñj amañ hag er pennadoù listennet amañ dindan a zo da lenn war lec’hienn internet an Telegram.
Kenavo ar bloaz a zeu e Lokmelar !

Lennet e Ouest-France

Lennet e Ouest-France

25/05/2017 : Sept randonnées au Tro Menez Are

La 29e édition mettra l’accent sur la découverte de la faune et la flore du Cragou et sur la réduction des déchets. Les circuits seront jalonnés de musique, danse, théâtre, marché…

La 29e édition du Tro Menez Are se déroule ce jeudi au départ du Cloître-Saint-Thégonnec. Créé en 1989 par les parents d’élèves de l’école Diwan de Commana, cet événement représente le poumon économique de cette école qui accueille aujourd’hui plus de 70 élèves, de la toute petite section de maternelle jusqu’au CM2.

Sept circuits seront proposés aux randonneurs. Un parcours de 5 km sera accessible aux poussettes et aux Joëllettes, ces chariots qui permettent aux personnes à mobilité réduite de pratiquer la randonnée. Une réservation auprès de l’Association de développement de l’économie sociale et solidaire (Adess) est nécessaire pour prévoir le nombre de Joëllettes (tél. 02 98 99 66 58).

Tous niveaux

Deux circuits de 10 km, l’un facile l’autre un peu moins, sont également au programme aux côtés d’autres randonnées de 15, 20, 30 et 40 km. Un balisage simple, avec une couleur par circuit, ainsi qu’une carte seront remis aux participants. « Les départs se font à la convenance de chacun mais il est conseillé, pour les plus gros circuits, de partir en début de matinée », précise David Queinnec, coprésident.

Les circuits sont jalonnés d’animations diverses, musique, danse, théâtre, marché, visites, et des points de ravitaillement sont également dispersés sur les parcours.

À l’arrivée, la carte de randonneur donnera le droit à un cadeau souvenir, un goûter et l’entrée gratuite au fest-noz. L’accent sera mis sur la réduction des déchets. Des gobelets lavables consignés seront utilisés.

Lire cet article sur le site d’Ouest-France | Lenn ar pennad-mañ war lec’hienn Tro Menez Are

Lennet en Telegram

Lennet en Telegram

20/05/2017 : Le Télégramme : Bretagne Vivante veille


Marcher propre, c’est aussi consommer propre. « Pour l’avenir des enfants de l’école Diwan Commana, et de nos enfants à tous ! », rappellent les organisateurs du Tro Menez Are.

À trois jours du 29e Tro Menez Are, les organisateurs de l’école Diwan de Commana terminent les derniers préparatifs, le long des sept circuits installés au Cloître-Saint-Thégonnec. Avec une préoccupation majeure, cette année : réduire le nombre de déchets.

Le tri, axe majeur.

Déjà initié les autres années, le tri sélectif des déchets est, cette année, un axe prioritaire du Tro Menez Are. Une nouvelle commission « développement durable » de quatre parents d’élèves est venue s’ajouter aux 24 autres groupes de travail (communication, buvette, fléchage, repérages, partenariats…). Maman d’une des 64 élèves de l’école Diwan Commana, Mélissandre Salomon, 40 ans, en fait partie. « On pose les premiers jalons, en espérant aller encore plus loin dans les années à venir », explique-t-elle.

16.000 gobelets lavables et consignés.

Finis, les gobelets en plastique, rapidement écrasés et retrouvés par terre ou dans les poubelles. Cette année, le Tro Menez Are proposera des gobelets en plastique, à retirer aux départs, moyennant un euro de consigne. 3.000 appartiennent à l’association et sont siglés à l’effigie de la plus grande randonnée bretonne. Les autres, à la décoration neutre, ont déjà servi sur le festival Panoramas et sont prêtés par l’association Wart. « Nous nous sommes entourés des conseils et du réseau du CPIE du Douron, auquel nous avons adhéré. L’objectif n’est pas de créer des objets  » collector  » mais d’améliorer le réemploi et d’être éco-responsables ». Seul inconvénient : le lavage, qui ne pourra être proposé qu’à la buvette, et non sur les 25 points de ravitaillement. « On voit donc large, en prévoyant deux gobelets par personne », précisent Mélissandre Salomon et le directeur de l’école Diwan de Commana, Thierry Le Ster.

Cuillères en bois, toilettes sèches…

Chacun des 8.000 marcheurs attendus (si le temps est au beau fixe) recevra une petite cuillère en bois compostable pour son goûter. « Un avant-goût de ce que la loi nous imposera pour la vaisselle jetable d’ici 2018 », confirment les organisateurs. Des toilettes sèches (un bloc de six et deux blocs de deux), ainsi que des urinoirs sans eau, loués au CPIE et pris en charge par la commune du Cloître-Saint-Thégonnec, font aussi leur apparition au départ et dans le bourg, cette année. Plusieurs totems de tri permettront aux marcheurs de jeter intelligemment, leurs déchets compostables d’un côté, leurs déchets non recyclables, de l’autre. « Les consignes de tri seront rappelées sur des panneaux informatifs, à plusieurs endroits », insiste Mélissandre Salomon. Une collecte de verres sera également organisée.

550 € de budget pour démarrer.

La démarche va occasionner 550 € de dépenses aux organisateurs. Le plus gros du budget porte sur le lavage des gobelets, après l’événement. « C’est le CAT des Genêts d’Or, à Morlaix, déjà habitué avec Panoramas, qui s’en charge », précise l’école Diwan. Les sommes restantes servent à la location des totems, des containers spéciaux ou de bâches.

Une évaluation dès la semaine prochaine.

Des poubelles tests vont être analysées, après le Tro Menez Are. « Nous avons rendez-vous avec Céline Cougoulat, de Morlaix communauté, lundi 29 mai. On va regarder comment le tri s’est effectué, et si les briquettes de jus de fruit, notamment, ont suivi le bon parcours, termine Mélissandre Salomon. Il y aura une grille d’évaluation à l’arrivée. Preuve que l’on prend les choses au sérieux, pour faire encore mieux les autres années ! ».

Lire l’article sur le site du Télégramme / Lenn ar pennad-mañ war lec’hienn an Telegram

Lennet en Telegram

Lennet en Telegram

20/05/2017 : Le Télégramme : Bretagne Vivante veille


David Queinnec, coprésident du Tro Menez Are (à droite), signe la convention avec Bernard Jézéquel, vice-président de Bretagne Vivante.
Le Tro Menez Are, édition 2017, se déroulera, jeudi, dans la commune. Partageant des idées communes sur le respect de la biodiversité, la préservation de l’environnement constitue pour les organisateurs du Tro Menez Are et pour Bretagne Vivante une éthique et une nécessité vitale.

Cinq agents de Bretagne Vivante sur le parcours

Partant de ce constat, les deux associations ont décidé d’établir une convention dans laquelle chacune apporte ses prestations. C’est ainsi que Bretagne Vivante, par sa connaissance du terrain et de la biodiversité, s’est engagée à apporter un soutien et une assistance dans la recherche et la conception des itinéraires. Elle va disposer le jour de la fête cinq agents le long des parcours de randonnée dans la réserve naturelle du Cragou, dans le but de faire connaître ses écosystèmes remarquables auprès des randonneurs et ainsi les sensibiliser à la protection de la nature et de l’environnement.

Éviter les zones sensibles

De son côté, le Tro Menez Are s’est engagé à éviter au maximum les zones de sensibilité pour la faune et la flore sauvages, en concertation avec Bretagne Vivante et tout particulièrement les zones de nidification. Dans une démarche coresponsable, elle va aussi sensibiliser les randonneurs au covoiturage avec le site du Département, les inciter à limiter les déchets et participer au tri sélectif en collaboration avec la commune et Morlaix communauté.

Lire l’article sur le site du Télégramme / Lenn ar pennad-mañ war lec’hienn an Telegram